Canard mandarin

Aix galericulata

Poids:

428 – 693 g

Taille:

51 cm
Oiseaux
Omnivore
Rivières, marais, marécages et lacs
Asie

Faits intéressants

En Chine, le canard mandarin était un oiseau sacré, symbole de la fidélité conjugale, il était parfois offert aux jeunes mariés.

Préservation

Peu concerné

Ecologie et Comportement

A la fin du printemps, peu après la période de reproduction, les mâles mandarin, jusque-là resplendissants, perdent leurs belles couleurs. C'est l'époque de la mue. Progressivement, ils se mettent à ressembler alors aux femelles et il devient difficile de différencier les deux sexes. Le mandarin est un canard de surface : il nage bien mais il ne plonge que très rarement et uniquement en cas de danger. Il se déplace également avec aisance sur la terre ferme et il ne lui déplait pas de se percher à des hauteurs variables dans les arbres où il peut trouver abri et refuge en cas de nécessité.

Il niche presque toujours dans un tronc d'arbre creux. Le nid est placé à une hauteur variant de 60 cm à plus de 10 mètres. C'est à la femelle que revient le choix du site, le mâle se consacrant uniquement aux rituels de la cour. La ponte est constituée de 9 à 12 œufs dont l'incubation dure entre 28 et 30 jours. Les canetons sont nidifuges et prennent leur envol à l'âge de 40 jours.

Menaces

En Asie les causes de son déclin sont dues à la destruction de son habitat, à tel point que, en 1980, le gouvernement japonais passa commande au hollandais de trois mille couples afin de repeupler les lacs de son pays.

Subscribe to newsletter